Cellules souches. Loi pour la transplantation d'organes ou de tissus

 

Rédaction de contrats prévoyant l'achat et la vente d'organes ou d'autres droits matériels anatomiques, à l'exception de la moelle osseuse, sont interdits.

 

(Article 18. L'interdiction du commerce des organes et autres droits matériels anatomiques Loi de 1999.07.16, “à propos de la transplantation d'organes et d'autres matériaux anatomiques”)

 

1. La violation de l'ordre juridique de la transplantation d'organes ou de tissus humains – prévoit des amendes pouvant aller jusqu'à cinquante revenu minimum de subsistance détaxés, ou le travail correctionnel jusqu'à deux ans, ou un emprisonnement d'une durée maximale de trois ans, avec interdiction d'occuper certains postes ou pratiquer certaines activités pour un maximum de trois ans, ou pas.

 

2. Suppression d'une personne de ses organes ou de tissus de violence ou de manière frauduleuse aux fins de transplantation – prévoit l'emprisonnement jusqu'à trois ans d'emprisonnement pour la même période, avec interdiction d'occuper certains postes ou pratiquer certaines activités pour un maximum de trois ans.

 

3. Les actions visées à la deuxième partie du même article, causé par un homme qui était en pâmoison, ou financièrement ou dépendez au défendeur – prévoit un emprisonnement maximal de cinq ans ou d'emprisonnement pour la même période ou non.

 

4. le commerce illicite d'organes ou de tissus humains – prévoit une peine d'emprisonnement de cinq ans ou d'emprisonnement pour la même période.

 

5. Les actions envisagées dans le cadre de la deuxième, troisième ou quatrième de l'article a causé un groupe de personnes sont en cahoots, ou la participation à des organisations qui sont impliqués dans la transplantation – prévoit une peine d'emprisonnement de cinq à sept ans, avec interdiction d'occuper certains postes ou d'exercer certaines activités pour un maximum de trois ans.

 

(Article 143. La violation de la loi sur la transplantation d'organes ou de tissus du Code criminel 2001.04.05, “Le Code criminel”)


NBScience

contrat organisation de recherche

thérapie de cellules souches